Les programmes actuels

« A partir d’une « situation problème » identifiée relative à un objet ou un système technique, le professeur propose à l’élève des activités qui relèvent de deux démarches :

  • une démarche d’investigation (1) à privilégier dans les situations d’analyse et de compréhension ;

  • une démarche de résolution de problème technique (2) qui permet d’aborder les phases de création, d’organisation et de réalisation.

Ces démarches favorisent une pédagogie inductive qui s’appuie sur le concret et l’action, qui va du particulier au général et met en évidence, étape après étape, des problèmes à résoudre. Dans ce contexte l’élève s’implique en tant qu’acteur dans la résolution des problèmes posés.

(1) Une démarche d’investigation est un ensemble d’actions et de réflexions autour d’une problématique. En technologie la démarche d’investigation vise à observer le comportement, le fonctionnement, la constitution d’un objet technique ou d’un produit, à rechercher des informations et identifier les solutions retenues ainsi que les principes qui le régissent.

(2) Une démarche de résolution de problème technique est un ensemble structuré de réflexions et d’actions visant, à partir de l’expression du problème identifié :

  • à l’expliciter

  • à identifier les contraintes qui y sont associées, le niveau de réponse attendue et les types de résolution possibles (lois, règles, outils, méthodes, organisation, …)

  • à appliquer les méthodes de résolution

  • et à comparer les résultats afin de faire un choix justifiable.


Programmes en place depuis la rentrées 2016 :

En continuité de l’éducation scientifique et technologique des cycles précédents, la technologie au cycle 4 vise l’appropriation par tous les élèves d’une culture faisant d’eux des acteurs éclairés et responsables de l’usage des technologies et des enjeux associés. La technologie permet la consolidation et l’extension des compétences initiées dans les cycles précédents tout en offrant des ouvertures pour les diverses poursuites d’études.

La technologie permet aux êtres humains de créer des objets pour répondre à leurs besoins. L’enseignement de la technologie au cours de la scolarité obligatoire a pour finalité de donner à tous les élèves des clés pour comprendre l’environnement technique contemporain et des compétences pour agir.

 La technologie se nourrit des relations complexes entre les résultats scientifiques, les contraintes environnementales, sociales, économiques et l’organisation des techniques. Discipline d’enseignement général, la technologie participe à la réussite personnelle de tous les élèves grâce aux activités d’investigation, de modélisation, de réalisation et aux démarches favorisant leur implication dans des projets collectifs et collaboratifs. Par ses analyses distanciées et critiques, visant à saisir l’alliance entre technologie, science et société, elle participe à la formation du citoyen.

Au cycle 4, l’enseignement de technologie privilégie l’étude des objets techniques ancrés dans leur réalité sociale et se développe selon trois dimensions :

– une dimension d’ingénierie/design pour comprendre, imaginer et réaliser de façon collaborative des objets. La démarche de projet permet la création d’objets à partir d’enjeux, de besoins et problèmes identifiés, de cahiers des charges exprimés, de conditions et de contraintes connues.

– une dimension socio-culturelle qui permet de discuter les besoins, les conditions et les implications de la transformation du milieu par les objets et systèmes techniques. Les activités sont centrées sur l’étude de l’évolution des objets et systèmes et de leurs conditions d’existence dans des contextes divers (culturels, juridiques, sociétaux notamment).

–  une dimension scientifique, qui fait appel aux lois de la physique-chimie et aux outils mathématiques pour résoudre des problèmes techniques, analyser et investiguer des solutions techniques, modéliser et simuler le fonctionnement et le comportement des objets et systèmes techniques.

Ces trois dimensions se traduisent par des modalités d’apprentissage convergentes visant à faire découvrir aux élèves les principales notions d’ingénierie des systèmes.

Les objets et services étudiés sont issus de domaines variés, tels que « moyens de transport », « habitat et ouvrages », « confort et domotique », « sports et loisirs », etc.

Les objectifs de formation du cycle 4 en technologie s’organisent autour de trois grandes thématiques issues des trois dimensions précitées :

– le design, l’innovation, la créativité,
– les objets techniques et les changements induits dans la société,
– la modélisation et la simulation des objets techniques.

Ces trois thématiques doivent être abordées chaque année du cycle 4 car elles sont indissociables. Le programme de technologie, dans le prolongement du cycle 3, fait ainsi écho aux programmes de physique-chimie et de sciences de la vie et de la Terre et s’articule avec d’autres disciplines pour permettre aux élèves d’accéder à une vision élargie de la réalité.

En outre, un enseignement d’informatique, est dispensé à la fois dans le cadre des mathématiques et de la technologie. Celui-ci n’a pas pour objectif de former des élèves experts, mais de leur apporter des clés de décryptage d’un monde numérique en évolution constante. Il permet d’acquérir des méthodes qui construisent la pensée algorithmique et développe des compétences dans la représentation de l’information et de son traitement, la résolution de problèmes, le contrôle des résultats.

Il est également l’occasion de mettre en place des modalités d’enseignement fondées sur une pédagogie de projet, active et collaborative. Pour donner du sens aux apprentissages et valoriser le travail des élèves, cet enseignement doit se traduire par la réalisation de productions collectives (programme, application, animation, sites, etc.) dans le cadre d’activités de création numérique, au cours desquelles les élèves développent leur autonomie, mais aussi le sens du travail collaboratif.


Cycle 4

De la 5e à la 3e

Design, innovation et créativité 
L’élève participe activement, dans une pratique créative et réfléchie, au déroulement de projets techniques, en intégrant une dimension design, dont l’objectif est d’améliorer des solutions technologiques réalisant une fonction ou de rechercher des solutions à une nouvelle fonction.

Dans cette thématique, la démarche de projet est privilégiée et une attention particulière est apportée au développement des compétences liées à la réalisation de prototypes.

Attendus de fin de cycle :

–  Imaginer des réponses, matérialiser des idées en intégrant une dimension design.
–  Réaliser, de manière collaborative, le prototype d’un objet communicant
–  Piloter et paramétrer un objet communicant

Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève
Imaginer des réponses, matérialiser une idée en intégrant une dimension design
Identifier un besoin et énoncer un problème technique ; identifier les conditions, contraintes (normes et règlements) et ressources correspondantes, qualifier et quantifier simplement les performances d’un objet technique existant ou à créer.
– Besoin, contraintes, normalisation.
– Principaux éléments d’un cahier des charges.
Présentation d’objets techniques dans leur environnement et du besoin auquel ils répondent.

Formalisation ou analyse d’un cahier des charges pour faire évoluer un objet technique ou pour imaginer un nouvel objet technique répondant à un besoin nouveau ou en évolution.

Organisation d’un groupe de projet : répartition des rôles, revue de projet, présentation des résultats.

Environnement numériques de travail spécialisés dans la production (CAO, Web, bases de connaissances, etc.).
Applications numériques de gestion de projet (planifiation, tâches, etc.).
Progiciels de présentation.

Imaginer, synthétiser et formaliser une procédure, un protocole.
–  Outils numériques de présentation.
–  Charte graphique.
Participer à l’organisation de projets, la définition des rôles, la planification (se projeter et anticiper) et aux revues de projet.
–  Organisation d’un groupe de projet, rôle des participants, planning, revue de projets.
Imaginer des solutions pour produire des objets et des éléments de programmes informatiques en réponse au besoin.
–  Design.
–  Innovation et créativité.
–  Veille.
–  Représentation de solutions (croquis, schémas, algorithmes).
–  Réalité augmentée.
–  Objets connectés.
Organiser, structurer et stocker des ressources numériques.
–  Arborescence.
 
Présenter à l’oral et à l’aide de supports numériques multimédia des solutions techniques au moment des revues de projet.
–  Outils numériques de présentation.
–  Charte graphique.
 
Réaliser, de manière collaborative, le prototype d’un objet communicant 
Réaliser, de manière collaborative, le prototype d’un objet pour valider une solution
–  Prototypage rapide de structures et de circuits de commande à partir de cartes standard.
Organisation d’un groupe de projet : répartition des rôles, revue de projet, présentation des
résultats.
FabLab : impression3D et prototypage rapide.
Microcontrôleurs et prototypage rapide de la chaine d’information.
Repères de progressivité

S’agissant des activités de projet, la conception doit être introduite dès la classe de 5e, mais de façon progressive et modeste sur des projets simples. Des projets complets (conception, réalisation, validation) sont attendus en classe de 3e.

Les projets à caractère pluri-technologique seront principalement conduits en 3e.
 

   
Les objets et systèmes techniques et les changements induits dans la société 
L’étude des conditions d’utilisation des objets et des services ancrés dans leur réalité sociale permet à l’approche sciences-technique-société de développer des compétences associées à une compréhension critique des objets et systèmes techniques. C’est une contribution à la compréhension du monde que les humains habitent et façonnent simultanément.

Dans cette thématique, la démarche d’investigation est privilégiée et une attention particulière est apportée au développement des compétences de communication.

Attendus de fin de cycle :

–  Comparer et commenter les évolutions des objets et systèmes
–  Exprimer sa pensée à l’aide d’outils de description adaptés
–  Développer les bonnes pratiques de l’usage des objets communicants.

Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève
Comparer et commenter les évolutions des objets et systèmes
Regrouper des objets en familles et lignées :
–  L’évolution des objets.
–  Impacts sociétaux et environnementaux dus aux objets.
–  Cycle de vie.
–  Les règles d’un usage raisonné des objets communicants respectant la propriété intellectuelle et l’intégrité d’autrui.

Relier les évolutions technologiques aux inventions et innovations qui marquent des ruptures dans les solutions techniques.

Comparer et commenter les évolutions des objets en articulant di érents points de vue :
fonctionnel, structurel, environnemental, technique, scienti fique, social, historique, économique.

Élaborer un document qui synthétise ces comparaisons et ces commentaires.
–  Outils numériques de présentation.
–  Charte graphique.

L’analyse du fonctionnement d’un objet technique, de son comportement, de ses performances et de son impact environnemental doit être replacée dans son contexte. L’évolution de celui-ci doit être prise en compte.

Collection d’objets répondant à un même besoin.
RFID, GPS, WiFi

Exprimer sa pensée à l’aide d’outils de description adaptés Exprimer sa pensée à l’aide d’outils de description adaptés : croquis, schémas, graphes, diagrammes, tableaux.
–  Croquis à main levée
–  Différents schémas
–  Carte heuristique
–  Notion d’algorithme

Lire, utiliser et produire, à l’aide d’outils de représentation numérique, des choix de solutions sous forme de dessins ou de schémas.
–  Outils numériques de description des objets techniques.
Environnements numériques de travail.
Progiciels de présentation.
Logiciels de mindmapping.
Croquis, schémas, graphes, diagrammes, tableaux.
Logiciels de CAO.

Repères de progressivité

Cette thématique a vocation à conduire les élèves à comparer et analyser les objets et systèmes techniques.
Considérant que la technologie n’est pas extérieure à la société, il s’agit de nouer des liens avec le monde social. C’est à l’occasion de croisements disciplinaires et en traitant de questions d’actualité que cette thématique devient « matière » à relier et à contextualiser. La notion de respect des usages des objets communicants inclut le respect de la propriété intellectuelle dans le cadre de productions originales et personnelles. Elle interroge les élèves sur le respect dû à chaque individu dans et en dehors de la classe.
 

 

  La modélisation et la simulation des objets et systèmes techniques 

Dans les activités scientifiques et technologiques, le lien est indissociable et omniprésent entre la description théorique d’un objet et sa modélisation, la simulation et l’expérimentation. En technologie, les modélisations numériques et les simulations informatiques fournissent l’occasion de confronter une réalité virtuelle à la possibilité de sa réalisation matérielle et d’étudier le passage d’un choix technique aux conditions de sa matérialisation. Les activités de modélisation et de simulation sont des contributions majeures pour donner aux élèves les fondements d’une culture scientifique et technologique.

Dans cette thématique, la démarche d’investigation est privilégiée et une attention particulière est apportée au développement des compétences liées aux activités expérimentales.

Attendus de fin de cycle

–  Analyser le fonctionnement et la structure d’un objet
–  Analyser une modélisation et simuler le comportement d’un objet

Connaissances et compétences associéesExemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élèveAnalyser le fonctionnement et la structure d’un objet Respecter une procédure de travail garantissant un résultat en respectant les règles de sécurité et d’utilisation des outils mis à disposition.
–  Procédures, protocoles.
–  Ergonomie
Les activités expérimentales ont pour objectif de vérifier les performances d’un objet technique et de vérifier qu’elles sont conformes au cahier des charges.
Les activités de montage et de démontage permettent de comprendre l’architecture et le
fonctionnement d’un objet technique.
Les matériaux utilisés sont justifiés et les flux d’énergie et d’information sont repérés et
analysés.

Diagrammes, graphes.
Logiciels de CAO.

Une réflexion doit être menée entre les résultats de mesure et le contexte de leur obtention.
Associer des solutions techniques à des fonctions.
–  Analyse fonctionnelle systémique.
Analyser le fonctionnement et la structure d’un objet, identifier les entrées et sorties :
–  Représentation fonctionnelle des systèmes
–  Structure des systèmes
–  Chaîne d’énergie
–  Chaîne d’information
Identifier le(s) matériau(x), les flux d’énergie et d’information sur un objet et décrire les
transformations qui s’opèrent.
–  Familles de matériaux avec leurs principales caractéristiques.
–  Sources d’énergies.
–  Chaîne d’énergie.
–  Chaîne d’information.
Décrire, en utilisant les outils et langages de descriptions adaptés, le fonctionnement, la structure et le comportement des objets.
–  Outils de description d’un fonctionnement, d’une structure et d’un comportement.
Les élèves doivent être sensibilisés à l’adéquation entre les grandeurs à mesurer et les instruments de mesure.
Mesurer des grandeurs de manière directe ou indirecte.
–  Instruments de mesure usuels.
–  Principe de fonctionnement d’un capteur, d’un codeur, d’un détecteur.
–  Nature du signal : analogique ou numérique.
–  Nature d’une information : logique ou analogique.
Interpréter des résultats expérimentaux, en tirer une conclusion et la communiquer en
argumentant.
–  Notions d’écarts entre les attentes fixées par le cahier des charges et les résultats de l’expérimentation.
Utiliser une modélisation et simuler le comportement d’un objet Utiliser une modélisation pour comprendre, formaliser, partager, construire, investiguer,
prouver.
–  Outils de description d’un fonctionnement, d’une structure et d’un comportement.
–  Simuler numériquement la structure et/ou le comportement d’un objet. Interpréter le comportement de l’objet technique et le communiquer en argumentant.
–  Notions d’écarts entre les attentes fixées par le cahier des charges et les résultats de la simulation.

La modélisation volumique pour des objets techniques simples peut être exigée. En revanche, la modélisation pour étudier le comportement d’un objet technique ne peut être exigée.

Diagrammes, graphes.
Logiciels de CAO.

Repères de progressivité

Un modèle numérique est une représentation virtuelle d’un objet technique, réalisée en vue de valider des éléments de solutions préalablement imaginés ou d’en étudier certains aspects. Il ne s’agit pas « d’apprendre des modèles » mais d’apprendre à utiliser des modèles, voire à créer un modèle géométrique.

Dans un premier temps, les activités de modélisation seront conduites sur des objets techniques connus des élèves. On privilégiera tout d’abord les modèles à valeur explicative puis les modèles pour construire.

En fin de cycle, l’accent sera mis sur les hypothèses retenues pour utiliser une modélisation de comportement fournie, et sur la nécessité de prendre en compte ces hypothèses pour interpréter les résultats de la simulation. Il sera pertinent de montrer l’influence d’un ou deux paramètres sur les résultats obtenus afin d’initier une réflexion sur la validité des résultats.
 

  L’informatique et la programmation 

La technologie au cycle 4 vise à conforter la maîtrise des usages des moyens informatiques et des architectures numériques mises à la disposition des élèves pour établir, rechercher, stocker, partager, l’ensembles des ressources et données numériques mises en œuvre continuellement dans les activités d’apprentissage.

Cet enseignement vise à appréhender les solutions numériques pilotant l’évolution des objets techniques de l’environnement de vie des élèves. Les notions d’algorithmique sont traitées conjointement en mathématiques et en technologie.

Dans le cadre des projets, les élèves utilisent des outils numériques adaptés (organiser, rechercher, concevoir, produire, planifier, simuler) et conçoivent tout ou partie d’un programme, le compilent et l’exécutent pour répondre au besoin du système et des fonctions à réaliser. Ils peuvent être initiés à programmer avec un langage de programmation couplé à une interface graphique pour en faciliter la lecture. La conception, la lecture, et la modification de la programmation sont réalisés au travers de logiciels d’application utilisant la représentation graphique simplifiée des éléments constitutifs de la programmation.

Attendus de fin de cycle

–  Comprendre le fonctionnement d’un réseau informatique
–  Écrire, mettre au point et exécuter un programme.

Connaissances et compétences associéesExemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élèveComprendre le fonctionnement d’un réseau informatique –  Composants d’un réseau, architecture d’un réseau local, moyens de connexion d’un moyen informatique
–  Notion de protocole, d’organisation de protocoles en couche, d’algorithme de routage,
–  Internet
Observer et décrire sommairement la structure du réseau informatique d’un collège, se repérer dans ce réseau. Exploiter un moyen informatique diversifié dans différents points du collège.
Simuler un protocole de routage dans une activité déconnectée.
Écrire, mettre au point et exécuter un programme Analyser le comportement attendu d’un système réel en fonction d’évènements, de données ou d’informations transmises. Décomposer le problème posé en sous-problèmes afin de structurer un programme de commande.
Écrire, mettre au point (tester, corriger) et exécuter un programme commandant un système réel et vérifier le comportement attendu.
Écrire un programme dans lequel des actions sont déclenchées par des événements  extérieurs.
–  Notions d’algorithme et de programme.
–  Notion de variable informatique.
–  Déclenchement d’une action par un évènement, séquences d’instructions, boucles, instructions conditionnelles.
–  Systèmes embarqués.
–  Forme et transmission du signal.
–  Capteur, actionneur, interface.

Concevoir, paramétrer, programmer des applications informatiques pour des appareils nomades.

Observer et décrire le comportement d’un robot ou d’un système embarqué. En décrire les éléments de sa programmation.
Agencer un robot (capteurs, actionneurs) pour répondre à une activité et un  programme donnés.

Écrire, à partir d’un cahier des charges de fonctionnement, un programme afin de
commander un système ou un système programmable de la vie courante, identififier les variables d’entrée et de sortie.

Modifier un programme existant dans un système technique, afin d’améliorer son
comportement, ses performances pour mieux répondre à une problématique donnée.

Les moyens utilisés sont des systèmes pluritechnologiques réels didactisés ou non, dont la programmation est pilotée par ordinateur ou une tablette numérique. Ils peuvent être complétés par l’usage de modélisation numérique permettant des simulations et des modifi cations du comportement.

Repères de progressivité

En 5e : traitement, mise au point et exécution de programme simple avec un nombre limité de variables d’entrée et de sortie, développement de programmes avec des boucles itératives.

En 4e : traitement, mise au point et exécution de programme avec introduction de plusieurs variables d’entrée et de sortie

En 3e : introduction du comptage et de plusieurs boucles conditionnels imbriqués, décomposition en plusieurs sous-problèmes